fbpx

Aidez les papillons monarques dans votre communauté

Aidez les papillons monarques dans votre communauté 2021-06-24T13:53:59+00:00

Les papillons monarques sont des insectes étonnants

S’envolant du sud du Canada vers le Mexique chaque automne, les monarques sont le seul insecte au monde connu à migrer aussi loin sur une base annuelle.

Les monarques sont une partie importante de nos écosystèmes. Ils pollinisent les plantes et constituent une source de nourriture pour les oiseaux, les insectes et autres invertébrés.

Nature NB soutient les communautés pour les aider à aider les papillons monarques

Le monarque est considéré comme une  espèce en péril en raison de la disparition de son habitat, de l’utilisation de pesticides et du changement climatique. Nature NB s’engage à éduquer et à soutenir les Néo-Brunswickois pour conserver et protéger les monarques dans toute la province.

A monarch butterfly sits on a leaf.

Il existe de nombreuses façons d’aider les monarques dans votre propre communauté. Vous pouvez :

Téléchargez nos ressources pour obtenir de nombreuses informations et conseils pour protéger les monarques !

Créer un jardin pour les monarques

En cultivant des sources de nourriture pour les papillons (nectar des fleurs) et les chenilles (asclépliade), vous pouveau aider les populations de monarques en déclin tout en profitant d’un visiteur beau et emblématique dans votre jardin.

Les asclépiades sont un élément essentiel d’un jardin pour les monarques, car les chenilles se nourrissent exclusivement d’asclépiades.

Il existe deux plantes d’asclépiade indigènes au Nouveau-Brunswick : l’asclépiade commune et l’asclépiade incarnate.

Asclépiade commune (G) et Asclépiade incarnate (D)

Inscrivez-vous ici pour recevoir gratuitement vos graines d’asclépiade incarnate !

Les jardins favorables aux monarques doivent inclure des sources de nectar pour les papillons adultes. Il est préférable d’incorporer des plantes indigènes car elles sont adaptées à notre environnement et sont donc plus résistantes et nécessitent moins d’entretien. Les fleurs indigènes sont également bénéfiques pour d’autres pollinisateurs et attireront une variété de papillons et d’abeilles dans votre jardin.

Planifiez votre jardin de manière à étaler l’émergence, la saison de croissance et la floraison des fleurs sauvages. Cela permet d’assurer un
approvisionnement alimentaire régulier.

Téléchargez notre guide des jardins de monarques (ci-dessus) pour obtenir une liste des espèces de plantes indigènes, ou consultez cette ressource sur la création d’habitats de monarques de la Fédération canadienne de la faune.

L’asclépiade et d’autres plantes ne sont pas les seuls éléments qui attireront les monarques dans votre jardin. Vous pouvez aussi :

  1. Laissez une zone de terre nue parmi vos fleurs. Plusieurs types de papillons absorbent les sels et les minéraux en sirotant des flaques de boue.
  2. Installez un point d’eau pour que vos papillons restent hydratés. Un plat peu profond sur le sol avec quelques centimètres d’eau et quelques pierres plates pour se réchauffer suffira.
  3. Évitez d’utiliser des pesticides dans votre jardin. Ils ne font pas de distinction entre les insectes et nuisent aux pollinisateurs bénéfiques en même temps qu’aux parasites. Assurez-vous que les nouvelles plantes que vous achetez ne sont pas cultivées avec des néonicotinoïdes. Ceux-ci peuvent persister dans la plante pendant des années et nuire aux pollinisateurs.

Vous cultivez déjà des asclépiades et des plantes nectarifères ? Alors vous pouvez enregistrer votre jardin en tant que station d’élevage de monarques. (site-Web disponible en anglais)

Surveiller les monarques et les asclépiades

Vous pouvez aider les chercheurs à mieux comprendre les populations de monarques !

Lorsque vous soumettez des données à des programmes de science citoyenne, vous partagez des informations précieuses sur l’abondance et la répartition des monarques et des plantes d’asclépiade. Ces connaissances aident les chercheurs et les groupes environnementaux à élaborer des plans de conservation appropriés.

Vos observations sont cruciales pour savoir comment protéger au mieux les papillons monarques.

Monarch Watch permet au public de soumettre des observations de papillons monarques marqués. Si vous voyez un monarque avec un petit autocollant blanc sur son aile, vous pouvez le lui rapporter ici ! C’est aussi une bonne ressource sur la culture de l’asclépiade et la création de votre propre jardin à papillons. (site-Web disponible en anglais)

A monarch sits on a person's finger. The monarch has a small, circular tag on its wing.

Attention Asclépiades permet au public de contribuer à la surveillance et à la protection de l’asclépliade en documentant l’endroit où elle se trouve.

Le programme Mission Monarch demande au public d’examiner l’asclépiade à la recherche de chenilles de monarques, d’œufs et de papillons adultes afin d’identifier les habitats de reproduction des monarques.

eButterfly permet au public de surveiller la présence de toute espèce de papillon. Il fournit également en emplacement pour stocker toutes vos photos individuelles de papillons.

iNaturalist aide à identifier les organismes vivants. Connectez-vous avec des scientifiques et des naturalistes pour en savoir plus sur la nature. L’application iNaturalist permet de soumettre vos observations en route à partir de votre smartphone.

Parler à votre municipalité

Les municipalités de toute l’aire de migration du papillon monarque prennent des mesures de conservation dans le cadre du programme Ville amie des monarques.

Les municipalités participantes s’engagent à mettre en œuvre 3 des 24 points d’action au cours d’une année.

Voici quelques exemples de mesures que votre ville peut prendre :

  • Inciter les responsables de jardins communautaires à introduire l’asclépiade et les plantes nectarifères.
  • Planter de l’asclépiade et des plantes nectarifères indigènes dans des terre-pleins ou sur les emprises publiques.
  • Organiser la distribution de graines d’asclépiade.
  • Modifier la réglementation relative aux mauvaises herbes et/ou à la tonte de pelouses pour permettre aux plantes indigènes de croître.
  • Adopter une réglementation visant l’interdiction des pesticides nuisant aux pollinisateurs.

Nature NB peut aider votre communauté à mettre en œuvre un certain nombre d’actions grâce à notre matériel et nos programmes existants !