fbpx

Partenariat relatif aux espèces en péril présentes sur les terres agricoles

Partenariat relatif aux espèces en péril présentes sur les terres agricoles 2021-06-09T12:58:57+00:00

Partenariat relatif aux espèces en péril présentes sur les terres agricoles

Le Partenariat relatif aux espèces en péril présentes sur les terres agricoles (PEPTA) est une initiative soutenue par le gouvernement du Canada. L’objectif de cette initiative est de contribuer au rétablissement et à la protection des espèces en péril (EP) présentes sur les terres agricoles du Canada.

Nature NB travaille avec 14 partenaires, parmi lesquelles de NGO, des nations autochtones, des agences gouvernementales et des universités, pour développer un plan de conservation pour les EP sur les terres agricoles du bassin versant du Wolastoq/fleuve Saint Jean au Nouveau-Brunswick. Notre projet a débuté en janvier 2019 et se poursuivra jusqu’en mars 2021. L’équipe du projet travaille avec des normes de conservation qui assureront un processus de planification stratégique qui fixera le cap des actions positives pour les EP dans le bassin versant pour les années à venir.

Six zones cibles sont visées par ce projet: les infrastructure agricoles, les prairies, les zones riveraines, les zones humides, les forêts et d’autres terres agricoles.

Le bassin versant du Wolastoq

Le bassin versant du Wolastoq/fleuve Saint Jean commence avec divers cours d’eau qui se retrouvent dans le Maine, aux États-Unis et au Québec. Ceux-ci se rejoignent pour former un fleuve de 673 km, traversant une grande partie du Nouveau-Brunswick avant de se déverser dans la baie de Fundy. De grandes parties du bassin versant sont classées comme terres agricoles actives dans les sections supérieure et inférieure du fleuve.

Quelles sont les espèces en péril qui dépendent des paysages agricoles?

Les paysages agricoles offrent un habitat important à de nombreuses espèces dont la conservation est préoccupante et qui revêtent aussi une importance culturelle, notamment:
• l’Hirondelle rustique
• l’Engoulevent d’Amérique
• le Goglu des prés
• le Vespertilion brun
• le Monarque
• la Tortue des bois
• le Noyer cendré
• le Pygargue à tête blanchce

Pourquoi les espèces en péril dans le contexte de l’agriculture sont-elles importantes?

La protection des espèces et de leurs habitats dans les zones agricoles peut être bénéfique à la fois pour les humains et pour la faune. De nombreux animaux et plantes fournissent des services importants à l’agriculture, tels que les brise-vents, la lutte contre les parasites, la pollinisation, le contrôle de l’érosion, et bien plus encore. Il est donc crucial que nos exploitations et nos champs soient productifs et qu’ils soutiennent des habitats sains pour toutes les espèces sauvages.

Les partenaires

  • Global Conservation Solutions
  • Ressources naturelles et Développement de l’énergie du N.-B. (RNDE)
  • Agriculture, Aquaculture et Pêches du N.-B.
  • Fonds mondial pour la nature – Canada (WWF)
  • Agriculture et Agroalimentaire Canada
  • Alliance agricole du N.-B.
  • Université du Nouveau-Brunswick (UNB)
  • Environnement et Changement climatique Canada – Service canadien de la faune
  • Fondation pour la protection des sites naturels du Nouveau-Brunswick
  • Oiseaux Canada
  • Canadian Forage and Grassland Association
  • Maliseet Nation Conservation Council
  • Wolastoqey Nation in New Brunswick
  • Environnement et Gouvernements locaux du N.-B.

Pour en savoir plus

Pour plus d’informations sur le projet, veuillez contacter: