fbpx

Trucs et conseils pour les nouveaux jardiniers

Trucs et conseils pour les nouveaux jardiniers

Le 12 mars 2021 — Selon un rapport publié par l’université Dalhousie à Halifax, près d’un Canadien sur cinq a commencé à jardiner l’année dernière et une majorité a été influencée par la COVID-19 [1]. Le rapport montre également que le plus grand nombre de nouveaux jardiniers par région se trouve ici, dans les provinces de l’Atlantique.

Bien que le confinement de la pandémie — et le temps supplémentaire qui en résulte — ait entraîné une augmentation du nombre de jardiniers, il existe d’autres raisons de se mettre au jardinage. Outre les avantages pour votre santé mentale et physique (oui, s’occuper de son jardin compte comme de l’exercice!), la plantation d’un jardin alimentaire peut vous aider à économiser de l’argent et à réduire votre empreinte carbone. Quelle que soit la raison pour laquelle vous commencez à jardiner chez vous, voici quelques trucs et conseils pour vous aider!

Conseil 1: Si vous êtes débutant, commencez petit.

Il vaut mieux être satisfait de ce que l’on peut produire dans un petit jardin, que d’être frustré par l’engagement qu’exige un grand jardin. Il est également préférable d’apprendre les bases du jardinage avant d’investir beaucoup de temps et d’argent dans un nouveau passe-temps. Commencer petit vous donne une idée du temps que vous pouvez consacrer au jardinage et vous permet de voir si vous aimez passer du temps dehors à planter, arroser et désherber. Vous pouvez aussi tirer des leçons de vos erreurs pour la prochaine fois; peut-être que l’année suivante, vous planterez votre jardin à un autre endroit, ou l’étalerez en petites parcelles autour de votre cour.

Conseil 2: Quand vous choisissez un endroit pour votre jardin, portez attention à l’exposition au soleil du lieu.

Vous avez peut-être un bel emplacement plat dans votre cour pour quelques parterres de jardin, mais assurez-vous de connaître l’exposition au soleil et les ombres que votre cour reçoit. De nombreuses cultures maraîchères ont besoin d’au moins 6 à 8 heures d’ensoleillement par jour [2]. Voici un guide sur l’ensoleillement du jardin pour vous aider à décider ce que vous allez planter en fonction de votre exposition au soleil.

Truc: Plantez votre jardin du nord au sud pour une exposition maximale au soleil; les plantes positionnées d’est en ouest ont tendance à s’ombrager mutuellement au cours de la journée. Prenez également note des arbres de votre jardin. Un endroit qui reçoit beaucoup de soleil au début du printemps peut être à l’ombre lorsque les arbres sont en feuilles.

Conseil 3: Pour décider ce que vous allez planter, lisez les catalogues de semences, qui contiennent des instructions détaillées sur la façon de cultiver chaque fruit ou légume.

Lorsque vous savez où placer votre jardin, vous devez alors décider ce que vous voulez planter et comment faire pousser ces plantes. Si c’est votre premier jardin, ne vous emportez pas trop; vous pourriez être surpris de l’entretien que nécessite un jardin. Si vous avez beaucoup d’espace pour planter et que vous êtes prêt pour un jardin plus grand ou plus de variétés de plantes, vous pouvez utiliser différentes zones avec une exposition au soleil variable selon les besoins des plantes! Si vous êtes locataire, ou si vous manquez d’espace, vous pouvez cultiver dans des contenants.

Truc: Si vous avez de la difficulté à décider quoi cultiver, faites une liste de ce que vous aimez manger et commencez par là!

Conseil 4: Savez quand commencer les semis et quand les transplanter.

Ça semble évident, mais il vaut le répéter : différentes plantes sont plantées à différents moments. Assurez-vous de savoir quelles sont les plantes à planter à l’intérieur, quand les transplanter et quelles sont les graines que vous pouvez planter à l’extérieur (et quand vous pouvez le faire en toute sécurité).

L’Almanach du vieux fermier en ligne est une bonne ressource pour les calculateurs de plantation d’automne et de printemps basés sur les températures moyennes de votre région géographique. Vous pouvez également jeter un coup d’œil à ce blog sur les jardins alimentaires (en anglais seulement) pour savoir quand planter certains légumes et herbes. Il est aussi toujours bon de consulter d’autres ressources et références (en rapport avec votre climat) pour en être certain. Si vous connaissez un passionné de jardinage, demandez-lui conseil! L’expérience est le meilleur professeur.

Vous pouvez également choisir de commencer votre jardin à partir de semis. Vous pouvez acheter des jeunes plants dans une pépinière ou une jardinerie pour les transplanter dans votre jardin. Cette méthode est particulièrement utile pour les plantes à croissance lente comme le brocoli, le céleri ou le chou frisé. Gardez à l’esprit que ces transplants mûrissent plus tôt et donnent une récolte plus précoce que si vous les faites partir de graines. Les semis résistent mieux aux parasites pendant la saison de croissance puisqu’ils sont plus forts lorsque vous les plantez [3].

Conseil 5: Arrosez sagement.

Pendant les premières semaines après la germination des graines et la transplantation des semis, les plantes ont besoin d’un arrosage fréquent. Par contre, une fois que les plantes sont établies, il est préférable de leur donner un long arrosage tous les quelques jours plutôt qu’une giclée d’eau tous les jours. Comme ça, l’eau s’infiltre plus profondément dans le sol, ce qui favorise la croissance des racines en profondeur, importante pour l’accès aux nutriments et la santé des plantes.

Les plantes ont également des besoins d’arrosage différents selon les conditions météorologiques et la composition du sol. Par exemple, un sol argileux s’assèche plus lentement qu’un sol sableux, et des conditions ensoleillées et venteuses assèchent le sol plus rapidement qu’un temps frais et nuageux. Si vous n’êtes pas sûr, tâtez le sol à une profondeur de 5 à 6 cm de la surface du jardin; s’il vous semble sec, il faut l’arroser.

Truc: Faites le test de 5 à 6 cm même lorsqu’il pleut, car l’eau de pluie peut s’écouler au lieu de s’infiltrer dans le sol.

Conseil 6: Connaissez votre sol.

Pour obtenir la meilleure récolte, votre jardin a besoin de la meilleure terre. Par chance, un sol riche et sain est quelque chose que vous pouvez connaître au toucher, car il est facile à creuser et il se draine bien. Vous pouvez étudier votre type de sol en examinant sa texture. Idéalement, vous voulez un sol sombre, friable et plein de vie. Voici un guide pour tester manuellement votre sol.

Heureusement, quelle que soit la texture, la plupart des sols peuvent être améliorés au fil du temps en y incorporant des matières organiques ou du compost. Vous pouvez préparer votre sol pour la plantation en répandant du compost et en le travaillant dans le sol à l’aide d’une barre ou d’une bêche, puis en ratissant la surface et en l’arrosant abondamment. Laissez le nouveau lit de plantation reposer pendant quelques jours avec de planter afin que le compost puisse faire son travail.

Si vous pensez que votre sol n’est pas idéal pour le jardinage, ou si vous ne voulez pas ou ne pouvez pas creuser, vous pouvez utiliser des parterres surélevés. Construisez les parterres surélevées sur la pelouse existante en doublant le des cadres de plusieurs couches de papier journal, puis en les remplissant de terre — pas besoin de creuser!

Truc: Mettez votre jardin au lit à l’automne avec des feuilles et une couverture de paille. L’écosystème du sol est très actif pendant l’hiver, ce qui crée des éléments nutritifs pour les plantations de printemps.

Conseil 7: Désherbez. Désherbez. Désherbez.

Même si vous n’aimez pas cette tâche, le désherbage de votre jardin est une priorité. Les mauvaises herbes sont en concurrence avec les légumes pour l’eau, les nutriments et la lumière. Pour obtenir des cultures saines et productives, il faut contrôler ces mauvaises herbes, surtout au début de la saison.

Truc: Certaines plantes ont aussi besoin d’êtres taillées. Les plants de tomates peuvent devenir trop grands sans produire beaucoup de fruits. En taillant régulièrement vos plants de tomates, vous obtiendrez de meilleurs rendements et vous éviterez les maladies (une meilleure circulation d’air évite les problèmes de champignons).

Conseil 8: Récoltez vos légumes – c’est ça le jardinage!

Plusieurs légumes peuvent être récoltés plus qu’une fois au cours de leur croissance. Par exemple, les laitues et autres légumes verts continuent à pousser et à produire après que vous avez coupé les jeunes feuilles, et les concombres peuvent être récoltés lorsque le fruit mesure quelques pouces ou plus. En règle générale, si le légume à l’air assez bon pour être mangé, il l’est probablement! Pour de nombreux légumes, plus vous récoltez, plus vous pouvez en manger, car la plante continuera à produire. En cueillant les légumes mûrs, la plante peut dépenser plus d’énergie et de nutriments pour en cultiver de nouveaux.

Conseil 9: Pour les jardiniers plus expérimentés : pensez à planter des cultures successives pour une récolte continue tout au long du printemps, de l’été et de l’automne.

En plantant des produits de saison froide et chaude, vous pouvez récolter des légumes et des herbes au printemps, en été et en automne. Au début du printemps, vous pouvez faire pousser de la laitue et des légumes verts, des pois, des radis, des carottes et des brocolis. Une fois ces produits récoltés, vous pouvez planter certains de vos produits de saison chaude préférés : tomates, poivrons, aubergines et herbes aromatiques. À l’automne, vous pouvez récolter les produits locaux préférés, tels que les pommes de terre, le chou et le chou frisé.

Truc: La plantation de plantes grimpantes (ex: haricots verts, pois) utilise l’espace vertical et augmente votre rendement au pied carré.

Partagez vos histoires avec nous!

Si vous avez des trucs et conseils pour le jardinage que nous n’avons pas inclus, ou des histoires de jardinage que vous voulez partager, nous voulons vous entendre! Envoyez-nous vos photos sur nos réseaux sociaux ou envoyez-nous vos photos et histoires par courriel à [email protected].

2021-03-16T15:22:56+00:00