fbpx

Essayer de nouvelles choses pendant COVID-19

Essayer de nouvelles choses pendant COVID-19

15 Octobre 2020 — Lors de la quarantaine en raison de la pandémie mondiale de COVID-19, de nombreuses personnes ont acquis de nouvelles compétences; certaines ont planté des jardins alimentaires, d’autres ont appris à faire du pain, et d’autres encore se sont tournés vers l’art.

Nous avons envoyé une enquête pour savoir quelles compétences vous avez acquises cette année, et nous avons eu de vos nouvelles! Voici quelques histoires de boulangers amateurs et de jardiniers en herbe que nous voulons partager avec vous.

Ce printemps, Louis a créé un jardin à partir de graines avec une longue liste de légumes: poivrons, tomates ,concombres, courges, carottes, betteraves, haricots, oignons et navets.
“Je voulais le faire maintenant que j’ai du temps libre”, dit Louis.
Bien qu’il ait perdu toutes ses betteraves, il a réussi avec tout le rests et prévoit d’agrandir son jardin l’année prochaine. De plus, Louis peut profiter de son jardin pendant l’hiver car “les tomates sont maintenant de la salsa, les concombres de la relish, les carottes diluées, les piment en gelée”.

Lisa s’est également lancée dans un grand projet de jardinage en vendant ses légumes et fruits supplémentaires à quatre autres familles chaque semaine.
Lisa a expliqué: “Ma réponse naturelle à la pandémie a été de cultiver autant de nourriture que possible pour l’hiver. J’ai planté plus de nourriture que nous n’en avions besoin. Mon amie m’a demandé si je voulais lui vendre de la nourriture fraîche. Je lui ai dit que j’essaierais”.
Son amie a adoré les produits frais et a fait passer le mot; bientôt, quatre familles ont eu besoin de produits frais et tout le monde a aimé les fruits et légumes chaque semaine. Ce projet a suscité un intérêt pour la culture efficace; Lisa s’est inscrite à un cours en ligne sur le maraîchage (jardinage pour le marché). Au printemps prochain, elle prévoit de prendre en charge dix familles pour un panier alimentaire hebdomadaire pour Community Supported Agriculture. Lisa aime faire partie de la journée d’une autre personne avec le cadeau de la nourriture.

Le jardin de Pascale a également bien réussi cette année… trop bien. Avec trop de concombres dans son jardin, elle a décidé de s’essayer au marinage.
“COVID-19 a entraîné des changements de travail, je visite moins souvent que d’habitude mon jardin communautaire, et avant de m’en rende compte, mes concombres à mariner étaient trop mûrs.”
Pascale a trouvé une recette en ligne pour mariner des concombres trop mûrs et espère que tout ira bien! Bien que le processus de mise en conserve ait été essai-erreur, ce fut un succès. Sa partie préférée: partager la saveur avec ses proches.
“Et je ne pense pas avoir empoisonné qui que ce soit non plus! Un succès d’après moi!”

La patience, c’est ce que Joey a appris en cuisinant des produits faits maison. Lorsque son petit-fils est venu vivre avec lui en mars, à la fermeture des écoles, sa routine quotidienne a changé, mais au moins il a eu de l’aide pour faire les courses. Ils partaient parfois alors qu’il faisait encore noir pour se rendre aux épiceries avant que les longue lignes ne se forment. Pendant ces trajets ensemble, ils ont vu des levers de soleil et beaucoup d’animaux sauvages.
La fabrication du pain a rapidement impliqué plus de gens car ces amis apportaient des ingrédients que Joey ne pouvait pas trouver dans les magasins. En raison de la rareté des ingrédients nécessaires à la fabrication du pain, il utilisait des ingrédients différents à chaque fois.
Bien que les choses aient commencé à revenir à la normale, Joey fait toujours une grande quantité de pain tous les quelques jours et a beaucoup de pains à partager avec les autres. Il a mis au point une recette saine et nourrissante et a réussi à créer des pains farcis au bacon et au fromage. Joey est très fier de perpétuer les traditions de sa grand-mère et dit que sa maison “sent bon quand le pain et les petits pains chauds sortent du four pour être dégustés par les amis et la famille”.

Betty s’est également essayée à la cuisson de pain et d’autres produits de boulangerie. Bien que son pain au levain n’ait pas tout à fait le succès qu’elle espérait, elle s’en est tenue à son objectif de dessiner et de peindre, et elle s’est fait un devoir de sortir dehors.
“Le meilleur de COVID”, dit Betty, “ce sont les 18 randonnées que j’ai faites avec des amis sur nos sentiers locaux”.

Se tournant également vers l’art pendant la quarantaine, Mike et Brittany se sont essayés à des compétences anciennes et nouvelles.

Avec l’aide et l’encouragement de sa femme, Mike est retourné au piano.
“Maintenant, après soixante-dix ans et une vie entière passée à aimer le piano classique, je m’entraîne presque tous les jours”, dit Mike.

Brittany, quant à elle, a trouvé un moyen de se détendre et de se changer les idées grâce à une nouvelle compétence, suite à la suggestion d’une collègue: la peinture digitale. Elle peint sur sa tablette presque tous les jours. Brittany apprend des tutoriels en ligne et essaie des différents motifs. Elle déclare: “Je trouve que les paysages sont les peintures les plus gratifiantes et j’espère continuer à améliorer mes compétences au point de pouvoir peindre mes endroits préférés du Nouveau-Brunswick, comme Grand Lac ou la baie de Fundy!”

Qu’avez-vous fait pendant la quarantaine? Envoyez-nous vos photos sur nos médias sociaux, et partagez vos photos et vos histoires avec nous par courriel à [email protected].

2020-10-15T14:23:56+00:00