fbpx

Les groupes de conservation saluent l’engagement du gouvernement du Nouveau-Brunswick à désigner 10 % des terres de la province comme zones protégées d’ici 2020

Photo : Becca Sharp

Les groupes de conservation saluent l’engagement du gouvernement du Nouveau-Brunswick à désigner 10 % des terres de la province comme zones protégées d’ici 2020

28 OCTOBRE 2019 — Une coalition composée de cinq organisations provinciales environnementales et de conservation : la Société pour la nature et les parcs du Canada – Section Nouveau-Brunswick, le Conseil de la conservation du Nouveau-Brunswick, Conservation de la nature Canada – Région de l’Atlantique, Nature NB et la Fondation pour la protection des sites naturels du Nouveau-Brunswick ont fait un communiqué conjoint pour saluer le récent engagement du gouvernement du Nouveau-Brunswick à protéger 10 % de la surface totale des terres émergées du Nouveau-Brunswick d’ici 2020.

Nous sommes heureux d’entendre l’annonce du gouvernement provincial qui s’engage à conserver 10 % de la surface totale des terres émergées du Nouveau-Brunswick d’ici 2020. Le Nouveau-Brunswick est réputé pour ses espèces sauvages et son patrimoine naturel remarquables. Cette annonce permettra aux futurs citoyens du Nouveau-Brunswick de découvrir la nature à l’état sauvage, d’observer la flore et la faune dans leur habitat naturel. Ces espaces naturels demeureront intacts pour pouvoir résister aux impacts climatiques.

Étant donné que le changement climatique est à l’origine de conditions météorologiques plus extrêmes et imprévisibles, il est d’autant plus important de protéger les aires naturelles afin qu’elles jouent le rôle de défenses naturelles face aux répercussions des tempêtes, des inondations et des sécheresses. Cet engagement de conservation d’habitats importants qui dispersent et absorbent les eaux de crue, stabilisent le sol et la neige, et réduisent l’impact des ondes de tempête constitue une étape très importante pour la province en termes d’adaptation aux changements climatiques.

Caledonia Gorge by Adam Cheeseman

Photo : Adam Cheeseman

À l’échelle mondiale, plus d’un million d’espèces sont en péril en raison de la perte de biodiversité. En conservant plus d’habitats et d’écosystèmes dynamiques, nous contribuons non seulement à la protection des plantes, des animaux et de la biodiversité du Nouveau-Brunswick, mais également à celle des espèces en péril, notamment les espèces migratoires, qui dépendent de l’habitat offert par le Nouveau-Brunswick pour survivre.

Actuellement, le Nouveau-Brunswick est en avant-dernière position en termes de pourcentage (4,6 %) de surface totale d’aires protégées par rapport au reste du Canada. Des milliers de Néo-Brunswickois de toute la province ont envoyé des lettres et ont signé des pétitions pour soutenir la protection accrue des espaces naturels du Nouveau-Brunswick et pour encourager notre province à contribuer activement à l’objectif national de 17 % de protection des terres et des eaux douces du Canada d’ici 2020. Le gouvernement a écouté les Néo-Brunswickois à propos de cet enjeu essentiel.

Toutes les organisations se sont engagées à travailler avec les communautés autochtones de toute la province sur les enjeux de réconciliation et environnementaux tels que la conservation des terres et des espèces sauvages, les espèces en péril et le changement climatique.

2019-11-01T19:10:46+00:00